Epilogue :

Le lendemain matin, petite séance de décrassage : le tour des vignes du Grand Cru Rangen à Thann sous la pluie. Peut-être, ne le savez-vous pas mais il s’agit là du vignoble le plus escarpé de France avec les célèbres Côtes Rôties, rien de moins que cela !

Aucune photo ne permet d’imaginer la pente vertigineuse de ce vignoble, mais en voici quelques unes malgré tout.

Les vignerons qui cultives ces parcelles sont pour le moins courageux. Quant à la pluie, elle aussi est rare dans la région. Le vignoble alsacien est bien protégé par la barrière que constituent les Vosges. Ainsi, vous apprendrez que Colmar est la deuxième ville la plus sèche de France, cela vous embouche un coin !

Puis retour aux choses sérieuses, une troisième et déjà dernière dégustation de ce marathon de deux petits jours seulement. Arrêt à Gueberschwihr pour nous rendre au domaine Ernest Burn. Je m’abstiendrai de tous jeux de mot potache, nous les avons déjà tous fait avec mon pote Laurent en chemin.

Ici encore, nous avons fait un grand tour de la question en une dizaine de vins. Habitué à déguster principalement les Grands Crus Goldert du Clos Saint-Imer « La Chapelle », je me suis –facilement- laissé convaincre de découvrir les autres vins de la maison. Si le Muscat La Chapelle est toujours magnifique, j’ai découvert avec bonheur leur Pinot Blanc, ainsi que leur Riesling. Quant au Muscat Vendanges Tardives, il est tout simplement divin. Les vendanges tardives et les sélections de grains nobles de Muscat sont très rares en Alsace. Il est également difficile de les réussir et de ne pas tomber dans le piège des vins lourds et pâteux. Et celui-ci est simplement magique grâce à un équilibre parfait !

Avant de quitter, à regret, cette magnifique région, nous nous sommes restauré à ma taverne préférée, La taverne alsacienne où nous avons dégusté un Beaune 1er cru Vigne de l’enfant Jésus du domaine Bouchard Père & fils 2006.

Retrouvez les 2 premiers épisodes sur mon blog

Grains Nobles organise des événements autour du vin et propose des formations courtes et longues tant pour les œnophiles que pour les entreprises et les indépendants partout en Wallonie, à Bruxelles et au Luxembourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *